Certification de Qualification Professionnelle Agent de Prévention et de Sécurité (CQP APS)

Objectifs de la formation

Dans sa nouvelle version (3), le Certification de Qualification Professionnelle d’Agent de Prévention et de Sécurité (CQP APS) aborde les UV suivants :

  • Socle de base 41 heures :
    • 1er Uv : Module Secourisme, 14 heures
    • 2ème Uv : Module environnement juridique 16 heures
    • 3ème Uv : Module gestion des conflits, 5 heures
    • 4ème Uv : Module stratégique, 6 heures.
  • Spécialité 134 heures :
    • Module environnement juridique, 5 heures (complément avec le tronc commun);
    • Module gestion des conflits, 9 heures (complément avec le tronc commun);
    • Module stratégique, 2 heures  (complément avec le tronc commun);
    • 5ème Uv : Module prévention des risques d’incendie : 7 heures;
    • 6ème Uv : Modalité d’appréhension au cours de l’exercice du métier : 7 heures;
    • 7ème Uv : Module sensibilisation aux Risques terroristes : 13 heures;
    • 8ème Uv : Module professionnel : 45 heures;
    • 9ème Uv : Module Palpation de sécurité et inspection des bagages : 7 heures;
    • 10ème Uv : Module surveillance par moyens électroniques de sécurité : 7 heures;
    • 11ème Uv : Module gestion des risques : 11 heures;
    • 12ème Uv : Module évènementiel spécifique : 7 heures;
    • 13ème Uv : Module gestion des situations conflictuelles dégradées : 7 heures;
    • 14ème Uv : Module industriel spécifique : 7 heures.

Durée de la formation

175 heures

Centre(s) de formation

Pré-requis et informations complémentaires

  • Pour l’obtention du justificatif d’aptitude professionnelle, les organismes de formation s’assurent que les stagiaires disposent d’une connaissance de la langue française caractérisée par la compréhension du langage nécessaire à l’exercice d’une activité privée de sécurité, ainsi que par la capacité à effectuer un compte rendu, par oral et par écrit. Leur niveau est celui défini par le niveau B1 du Cadre européen commun de référence pour les langues, tel qu’adopté par le comité des ministres du Conseil de l’Europe dans sa recommandation CM/ Rec (2008) du 2 juillet 2008.
  • Posséder une autorisation préalable ou provisoire délivrée par la C.L.A.C (Commission Local d’agrément et de contrôle) ou un numéro de carte professionnelle en cours de validité